Théodore Deck, la Wanderschaft (2)

Théodore Deck, la Wanderschaft

                        ou voir du pays pour apprendre le métier… (2)

par Jean-Marie Schelcher

Le fondateur de la firme, Franz Erndt senior, fils de tisserand né le 21 octobre 1792 à Vienne, reprend les ateliers de l’entreprise Simon Winkler en 1825 et reçoit d’emblée des commandes des archiducs Louis et Rainer d’Autriche. Fait étonnant : les premiers dessins de poêles en faïence produits par Franz Erndt présentent de fortes similitudes dans leur structure et leur décoration avec ceux fabriqués dans l'usine de Johann Gottlieb Höhler à Berlin, fondée en 1780 et reprise par la poêlier Feilner, futur employeur de Deck. Pour ses créations, Franz Erndt s'inspire certainement pour ses des projets de poêles berlinois, qui jouissent alors d'une grande popularité et sont largement diffusés par le "Journal des Luxus und der Moden", un magazine de mode publié à Weimar entre 1786 et 1827. Finalement, on se rend compte que c’est une collection de projets de poêles de la fabrique Ollivier à Paris (Rue de la Roquette, Faubourg Saint-Antoine) qui a servi de modèle tant pour les poêles berlinois que pour les poêles viennois.
Par décret du 1er août 1830, Franz Erndt obtient pour la première fois une commande de la part des instances impériales. Dès lors, il construit pratiquement chaque année de nouveaux poêles et en répare des existants dans les demeures princières. Entre 1830 et 1856, il installe des poêles de style rococo dans les résidences impériales à Prague, à Budapest (Ofen-Pesth) ainsi que dans les châteaux de Hetzendorf et de Schönbrunn à Vienne. Franz Erndt est nommé maître-poêlier impérial par décret du 29 avril 1859. A sa mort en 1869, ses deux fils, Franz Wenzel et Bernhard lui succèdent à la tête de l’entreprise.
Après une brillante scolarité à l’académie des beaux-arts de Vienne, Franz Wenzel Erndt, né en 1826, effectue son apprentissage dans les ateliers paternels où il perfectionne son talent de modeleur et de dessinateur. Il est même possible que Théodore et lui aient fait ensemble une partie de leur tour de compagnon : on les retrouve quasiment au même endroit au même moment, entre 1845 et 1847, notamment à Berlin, Prague, Dresde, Hambourg et Leipzig. En tout cas, c’est avec lui que Deck travaille dans l’entreprise à Vienne : "j’ai exécuté des poêles monumentaux que j’avais modelés à la main, dans le style Louis XV, pour le château de Schönbrunn, ainsi que pour le Duc de Lucques (Illyrie) et pour le prince de Rohan à Prague. La fabrication de ces poêles diffère essentiellement de celle de Paris en ce qu’elle est plus artistique." (Lettre du 19 novembre 1869).

Extraits, voir l’article au complet dans notre revue « D’Heimet 249 » Pages 18 à 20

                                                                     Poele_Erndt.jpg

                                Poêle de recouvrement Erndt style rococo, Hofburg, Pietra-Dura-Zimmer, Vienne


Date de création : 25/09/2023 18:22
Catégorie : Médiathèque - Jean Marie SCHELCHER
Page lue 1251 fois