Intervention Mme Laurence Muller-Bronn

Intervention Mme Laurence Muller-Bronn sénatrice et Conseillère d’Alsace.

AG_Laurence_Muller-Bronn.jpg

Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les membres, Mesdames et Messieurs, chers amis,

Je suis particulièrement heureuse de vous retrouver tous à l’occasion de votre assemblée générale.

En tant que Sénatrice et Conseillère d'Alsace, c’est une vraie fierté que de pouvoir saluer, en effet, toutes celles et ceux qui s'engagent au quotidien pour la langue et la culture régionales.

S’il est des causes qu’il nous faut défendre, nous les élus d’Alsace, c’est bien d’assurer la pérennité des marqueurs qui fondent l’identité de notre territoire, parmi ceux-ci, bien évidemment, la langue, car à travers elle, c’est tout le fonctionnement d’une pensée qui s’exprime, ce sont toutes les subtilités, les idiomes qui se sont lentement cristallisées au fil des siècles et qui témoignent d’un art de vivre, et au final d’une culture propre à un territoire.

Ce bien précieux, cet héritage, il nous revient d’en prendre soin, vous comme nous, de le faire vivre et c’est la raison pour laquelle, pas plus tard que jeudi dernier, la Collectivité européenne d'Alsace a décidé de lancer une grande contribution citoyenne destinée justement à recueillir les avis des Alsaciens afin de définir les axes prioritaires de la future Région Alsace que nous appelons de nos vœux.

La CeA joue déjà et entend s’investir encore plus à l’avenir en matière de bilinguisme et de promotion des langues régionales d’Alsace conformément à la stratégie qu’elle a adoptée en mai 2021. Cet engagement vous l’avez également chevillé au corps au sein d’Heimetsproch ùn Tràdition depuis bientôt 40 ans. Je tiens à vous remercier tous, à commencer par votre Président, Rémy Morgenthaler, pour le travail réalisé tout au long de ces années, que ce soit au niveau du théâtre dialectal, des classes bilingues, de l'ouverture de crèches bilingues, des relations régulières également que vous entretenez dans l'espace rhénan avec des associations badoises et suisses, de vos participations aux divers salons du livre, sans oublier de la publication, cinq fois par an, de votre revue trilingue « D'Heimet zwische Rhin ùn Vogese ».

Vous comme nous êtes attachés à créer un écosystème encore plus favorable à l’apprentissage des langues régionales d’Alsace afin d’encourager notamment nos enfants à devenir des citoyens ouverts à l’Autre et conscients de leur appartenance à l’espace du Rhin Supérieur au cœur de l’Europe.

Voilà pourquoi, nous devons miser sur les plus jeunes dans la mesure où ils sont les plus réceptifs et représentent l’avenir. Un enseignement des langues régionales, notamment par le jeu, doit ainsi être encouragé dans les crèches et les périscolaires. C’est cette chance d’apprendre que nous voulons donner aux enfants dès leur plus jeune âge.

A ce titre et pour illustrer mon propos, je voudrais donner deux exemples concrets et récents des actions menées sur notre territoire alsacien par des associations, des collectivités qui vont dans ce sens ; j’évoquerais ainsi, l’ouverture, lors de la dernière rentrée, d’une crèche immersive en langue alsacienne à Neuwiller-les-Saverne, pour des tout-petits, de 0 à 3 ans, et dernièrement l’annonce faite par le rectorat de l’ouverture, lors de la prochaine rentrée, d’une classe immersive en langue alsacienne destinée aux élèves de maternelle de l’école Les Tulipes à Colmar ; au total l’ouverture de 4 classes de ce type est prévue en septembre.

Notre conviction est faite qu’entendre et pratiquer deux langues tout petit, quelles qu’elles soient, c’est accéder à deux manières de penser et de développer son imaginaire : c’est s’approprier de multiples sons et déployer des aptitudes qui faciliteront l’apprentissage de nouvelles langues.

Pour y parvenir, la Collectivité européenne d’Alsace ne ménage pas ses efforts, plus de 3,5 M€ ont été budgétés cette année, afin de permettre la relance des échanges scolaires, l'ouverture de la plateforme des ressources pédagogiques Plarela en lien avec les partenaires de la convention de partenariat et de financement pluriannuelle quadripartite avec l’Education nationale dont la CeA est le principal financeur (2 M€ par an), ainsi que le lancement de la version réciproque de l’allemand vers le français de l’application ludoéducative Avenkraft, le soutien aux ateliers d’animation périscolaire, un dispositif de signalétique bilingue. L’importance de la thématique du bilinguisme « se parler, se comprendre » s’inscrit aussi dans une dimension durable qui va au-delà de nos frontières avec le SACT, Schéma Alsacien de Coopération Transfrontalière.

Enfin, la tenue des Assises du bilinguisme le 28 juin 2022 réunissant l’ensemble des acteurs a aussi permis un consensus autour de l’ambition de la Collectivité européenne d’Alsace de mettre en place un office public, dépassant le cadre scolaire afin de créer un environnement global favorable dans toute la société.

Autant d’actions qui veulent rompre avec une certaine fatalité au regard de la pratique effective de nos langues régionales compte tenu d’une transmission des savoirs moins systématique que par le passé ; sans doute, mais nous sommes également convaincus qu’il existe d’autres moyens pour parvenir à stimuler l’usage de ces langues.

Avec les associations, les collectivités, les manifestations telles que Friehjohr fer unseri Sproch, je suis certaine d’une prise de conscience par les nouvelles générations de l’utilité d’une telle réappropriation, ainsi qu’une opportunité de mieux évoluer dans l’espace rhénan qui leur tend les bras.

Apprendre l’Alsacien, ce n’est donc pas regarder en arrière, mais c’est une ressource supplémentaire nécessaire pour affronter les défis de demain. Vos propositions de créer un Conservatoire Régional du Théâtre Alsacien ou encore de mettre en place une « Académie de l’Alsacien » participent pleinement de ce noble dessein.

Il va sans dire que nous aurons besoin de toute la créativité et l’énergie du tissu associatif pour parvenir au résultat escompté en matière de bilinguisme.

Nous comptons sur vous. Merci à vous pour votre attention.

Mme Laurence Muller-Bronn

                                                                                                                       sénatrice et Conseillère d’Alsace.


Date de création : 25/06/2023 21:30
Catégorie : - AG 2023
Page lue 1650 fois